All posts filed under: Nutrition

L’endométriose

Qu’est-ce que l’endométriose ? L’endométriose est une maladie chronique fréquente qui touche 10 à 20% des femmes en âge de procréer. Il existe plusieurs formes d’endométriose mais de manière générale, elle se caractérise par la présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérin : sur les ovaires (engendrant alors des kystes ovariens) ou parfois même dans les organes voisins : colon, rectum, vessie… L’endométriose est très douloureuse tant lors des menstruations, que lors de rapports sexuels et peuvent être à l’origine d’infertilité. On constate souvent des douleurs diffuses dans le corps et souvent accentué par un système digestif fragilisé. Un traitement pluridisciplinaire L’endométriose est une maladie en cours de reconnaissance dans le milieu médical et il est admis aujourd’hui, qu’une prise en charge nutritionnelle est conseillée pour soulager les symptômes. Une prise en charge nutritionnelle est fortement conseillée car elle permet d’améliorer la douleur. Résendo En effet, le processus inflammatoire ainsi que la création de stress oxydatif par le système immunitaire et les troubles digestifs, amènent à recourir à une diététicienne-nutritionniste pour améliorer les symptômes et …

La nutrition de la femme enceinte

Le concept des 1000 jours De la période de conception et jusqu’aux deux premières années de la vie d’un enfant, l’environnement, les conditions et l’hygiène de vie sont déterminants pour sa santé future. Les conclusions récentes de la (très sérieuse) revue The Lancet, démontre combien nous devons nous engager pour la future génération. Les 1000 premiers jours correspondent au début du 4ème mois de grossesse et se termine à la fin des 2 ans. C’est durant cette période que les changements sont les plus importants à l’échelle d’une vie : la croissance staturo-pondérale, le développement neuronal (200 000 connexions par minute et une prise de poids moyen du cerveau de 5kg !) sont directement liés à son environnement et notamment à travers le rôle prépondérant de l’alimentation. L’extrême vulnérabilité du fœtus et de l’enfant ont été démontrés dès les années 80 par un médecin britannique qui a montré lien entre le poids du bébé à sa naissance et le risque de décès par maladie des artères du cœur à l’âge adulte. Ainsi, le rôle de la nutrition a …

Les troubles digestifs

Qu’est-ce que les troubles digestifs ? Les troubles digestifs regroupent différentes affections qui touchent le système digestif. Ils concernent : Les dyspepsies : sensations douloureuses provoquant un inconfort dans l’abdomen en post prandial (après les repas) : tiraillements, ballonnements, remontées acides, éructations, douleurs gastriques, brûlures sont les principaux symptômes retrouvés. Les colopathies fonctionnelles (ou syndrome du côlon irritable, SII) : maladie chronique qui se caractérise par des douleurs abdominales associées à des troubles du transit (diarrhées et/ou constipations) sans lésion histologique du côlon. Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (les MICI) regroupant la maladie de Crohn et la Rectocolite hémorragique (RCH). Beaucoup moins fréquentes, elles se caractérisent par une inflammation des intestins liée à une suractivité du système immunitaire. On retrouve à la biopsie, des lésions du colon. Les malabsorptions intestinales : que ce soit la maladie cœliaque, les intolérances plus ou moins importantes au gluten ou au lactose, les insuffisances pancréatiques, biliaires ou hépatiques provoquent toutes des inflammations intestinales expliquées par une malabsorption de certains nutriments. La prise en charge nutritionnelle Quand on souffre de troubles digestifs, qu’ils aillent d’un …

Intolérance au lactose et/ou gluten

Qu’est-ce que les intolérances alimentaires ? Les intolérances sont à distinguer des allergies et de la maladie cœliaque (intolérance au gluten ayant une physiopathologie spécifique). Les intolérances alimentaires les plus incriminées de nos jours sont le lactose et le gluten. Ce sont des maldigestions et malabsorptions intestinales qui aboutissent à la non absorption de tout ou une partie du lactose et/ou du gluten qui se retrouvent alors dans le côlon. Ces intolérances au lactose et/ou au gluten sont une source importante d’inconforts intestinaux (sensation de lourdeurs, ballonnements, gonflements du ventre après les repas, douleurs dans le bas ventre).Ces intolérances, quoique très désagréables, n’entraînent aucune lésion histologique des intestins, ni l’apparition de marqueurs biologiques spécifiques. Les intolérances sont, dans la grande majorité des cas, liées à un dosage particulier d’ingestion du lactose et du gluten qui, à partir d’un seuil propre à chacun, provoque des inconforts. Dans le cas de l’intolérance au lactose, elle est physiologique (donc apparaît naturellement au cours de la vie de manière plus ou moins marquée ou être congénitale et apparaître dès les premiers …

Perte d’appétit et dénutrition

Qu’est-ce que la dénutrition ? La dénutrition est un état pathologique d’un individu qui résulte d’une réduction excessive de l’apport protéino-énergétique (liée à la perte d’appétit) et aboutissant à une réduction de la masse maigre et de la masse grasse. La dénutrition est un problème de santé publique majeure qui touche aujourd’hui près de 2 millions de personnes en France. Les personnes âgées, les troubles du comportement alimentaire (TCA), les maladies chroniques (douleurs, fièvre, dépression, éthylisme chronique, HIV, maladies dégénératives), les cancers, les brûlures, les états infectieux, les traumatismes multiples conduisent souvent à : une perte d’appétit (et donc à une baisse des apports protéino-énergétiques) et dans certains cas, associé à un catabolisme accru des organismes (processus métabolique conduisant à des destructions biologiques) ce qui augmentent les besoins. En effet, cet affaiblissement de l’organisme le conduit à moins bien supporter les traitements, à moins bien se rétablir (période post opératoire plus longue), fragiliser le système immunitaire des infections et en aggraver les symptômes. Les risques de la dénutrition sont graves et doivent absolument être évités. Prise …

Bien-être & Minceur

Vous vous sentez fatigué(e), vous avez une baisse de votre tonus, vous attrapez tous les rhumes de l’hiver, vous vous sentez nerveux(se), tendu(e), stressé(e) ? Nous sommes subis à un quotidien très sollicitant qui demande que nous menions de front plusieurs aspects de notre vie : social, familial, professionnel, personnel. Et si nous vivons dans une grande ville, nous sommes aussi contraints à un stress urbain (la circulation, le rythme, le bruit, les comportements agressifs…) dont nous n’avons pas toujours conscience mais qui contribue à cette « hyperstimulation ». Cette hyperstimulation conduit à un stress chronique qui est une réponse de l’organisme face à ce qu’il considère comme une agression contre lequel il doit se défendre. Ce stress augmente notre taux de cortisol sanguin et conduit à long terme à une augmentation de la survenance des maladies métaboliques ou psychiatriques. Vous vous retrouvez donc dans une situation où alors même que vos besoins sont plus élevés en vitamines et minéraux, nous ne lui apportons pas les nutriments dont notre organisme a besoin pour rester en bonne santé. Inévitablement, vous …