Dessert, Desserts, Desserts, desserts, recette
Leave a comment

Sprits au chocolat (sans poche à douille)

Alors la recette : « …prenez une poche à douille avec … » ; ok, je zappe. Une autre : …. »…Avec une poche à douille et ... ». Ok, je passe. Alors, une autre : « Remplissez une poche à douille avec un embout cannelé.… ». Ok, je (re)passe… Stop.
Bref, j’ai écumé 1000 et une recettes. Impossible d’en trouver une. Tout commence bien jusqu’au moment où on arrive à la poche à douille. Zut ! Bon, vous me direz, oui c’est vrai que j’ai une poche à douille, oui c’est vrai, j’ai la technique pour coucher mes biscuits, oui c’est vrai, je sais faire ; mais vous ? Et bien oui, vous ? Pourquoi est-ce que manger des Sprits maison (bien meilleurs pour la santé soit dis en passant…) serait-ce le privilège des poches à douilleurs ? Non. Moi je dis : non. Et je vous annonce haut et fort que oui, mesdames et messieurs ! La seule, l’unique, la vraie, LA recette de Sprits au chocolat (sans poche à douille) est enfin, révélée à la population générale ! Point de brevet ou autre propriété intellectuelle, cette recette de sprits est à partager largement et de toute urgence, pour un grand moment de gourmandise !

Ps : qui dit, pas de poche à douille, dit Sprits moins jolis mais tout aussi bons car me direz-vous, le plus important dans cette affaire, c’est le goût, le goût et encore le goût !

Côté nutrition

Je vous invite, la prochaine fois que vous irez faire vos courses (tiens, vous ai-je dis que je pouvais vous aider à faire vos courses ? Comment cela, je ne vous l’ai pas dit ?? ), allez regarder les ingrédients des Sprits au chocolat. Vous verrez, vous ne pourrez plus en acheter. Huile de palme, sucre, émulsifiants, bref, je vous épargne les détails.
Que des bons produits dans ma recette : farine, beurre, sucre, œufs bio ou de plein air, gousse de vanille, point barre. J’ai pris de la farine T80 car plus intéressante sur le plan nutritionnel, si vous avez, utilisez plutôt les farines moins raffinées comme celle-ci (plus de fibres et de minéraux !)
Et comme d’habitude, j’ai enlevé tout les surplus de beurre et de sucre des recettes traditionnelles qui ne servent à rien et le tout sans dénaturer le biscuit. Résultat : 5g de sucre par sprits et 10g de beurre. Si on met moins de beurre, on perdrait son côté friable et son goût beurré.
Côté quantité, un biscuit avec un thé ou un café, c’est très bien, profitez-en, mangez-le en pleine conscience ! c’est tellement bon !

Recette compatible avec  : végétarien, hyposodé, pauvre en FODMAP large


Ma liste de courses… Chez

Le crémier :

  • 125 g de beurre doux
  • 1 œuf

L’épicier :

  • 200 g de farine de blé T80 ou 110
  • 50 g de sucre glace (sinon, du sucre normal fera l’affaire)
  • 60 g de chocolat noir (70% de cacao type Lindt dessert)

  1. Coupez le beurre en petits morceaux dans une grande jatte : laissez-le ramollir jusqu’à obtenir la consistance d’une pommade (« beurre pommade »), Préchauffez le four à 180°.  Fendez la gousse de vanille et récupérez les graines dans la jatte.
  2. Ajoutez le sucre glace et l’œuf et mélangez bien. Incorporer ensuite la farine en mélangeant délicatement à la maryse jusqu’à obtenir une consistance homogène (voir mon secret chuchoté à l’oreille)
  3. Prenez un petit peu de pâte dans le creux de votre main (la taille d’une balle de ping pong environ). Donnez lui forme d’un ticket de métro (c’est facile car la pâte est très malléable).
  4. Posez chaque biscuit sur une feuille de papier sulfurisée. Avec les griffes d’une fourchette, et en tenant votre biscuit (sinon il se déforme !), tracez des traits verticaux. Enfournez pour environ 20 minutes (ils doivent rester blancs avec les extrémités dorées)
  5. Pendant ce temps, faites fondre le chocolat et réservez-le dans un récipient plus large que vos sprits. Une fois les sprits cuits, laissez-les refroidir un peu et trempez la moitié dans le chocolat, laissez sécher.

Mon secret chuchoté à l’oreille : si vous travaillez trop la pâte après l’incorporation de la farine, vous allez perdre le côté sablé des sprits, travaillez-la donc le moins possible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *